Publications personnelles

Un nouveau roman !

Ce 5 novembre sort mon nouveau roman, La nuit avalera le mal, aux Editions Ravet-Anceau. N'hésitez pas à vous laisser tenter !

https://edition.ravet-anceau.fr/produit/la-nuit-avalera-le-mal-n264/

https://www.facebook.com/mariecompagneromanciere

Polar264couv s

 

ESCAPE

Alice M., biographe a priori sans histoire, est dans le coma après avoir été renversée par une voiture. Alors qu’il interroge un témoin, le lieutenant Dorgel reçoit un courrier dans lequel un anonyme s’accuse. A la lettre est joint le début d’un récit qui semble retracer les derniers mois de la vie de la jeune femme… La solution est dans le texte. Mais encore faut-il l’avoir en entier…

L’officier de police est alors convié à résoudre un étrange jeu de piste qui le mènera, peut-être, jusqu’à l’explication. Chapitre après chapitre, des secrets se révèlent et dévoilent une Alice bien plus complexe qu’il n’y paraissait au départ…

Editions du Riffle, 2016

289 pages - 17 €

Les Editions du Riffle rencontrant des difficultés de distribution, n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez me lire.

L'autre est partout chez Jacqueline Harpman. L'autre moi, l'autre en moi, l'autre que moi.

L'autre, c'est le double, la moitié complémentaire ; l'autre, c'est aussi le lecteur avec lequel l'auteur s'amuse parfois ; et puis l'autre, c'est encore celui qui n'est pas moi et dont la distance me réfléchit. 

Evidemment, la vie est faite d'interactions et la littérature ne fait que reproduire un phénomène naturel et incontournable : le rapport à l'autre. Il peut paraître étrange de vouloir faire de l'inexorable condition humaine un thème d'étude spécifique. Mais lorsque l'on se penche sur l'oeuvre d'Harpman, on est troublé par la récurrence de certaines structures et de certains motifs - le mythe de l'androgyne, la maison, l'homosexualité, l'inceste... - qui éclairent, pour peu que l'on veuille bien s'y attarder, le rapport de l'écrivain avec son obsession - inconsciente? - du retour à soi.

"Je est un autre" écrivait Rimbaud. Il semblerait que dans l'oeuvre de Jacqueline Harpman, ce soit finalement l'autre qui mène à "je".

Editions L'Harmattan, 2013

251 pages - 25 €

Ajouter un commentaire